Croisières en voilier, Skippair vous fait prendre le large en toute confiance avec des skippers pros !

Skippers

Quel skipper choisir pour votre croisière ? Retrouvez leur profil, leur diplôme, leurs expériences nautiques et les notes des clients qui sont partis avec eux

Une escale dans le Morbihan avec Jean, skipper pro

By on 12 août 2016 | 0 comments

Elles sont les quatre perles du Morbihan. Quatre îles de caractère, postées dans l’Atlantique, au large de Vannes et Lorient. Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic ont été taillées par la mer, polies par le vent et serties par les hommes, venus faire de cette terre un refuge. Mais comment choisir entre quatre joyaux, quand chacun brille de mille éclats ? Car ces îles mériteraient toutes autant de constituer votre prochaine escale dans le Morbihan. Toutes les quatre sont d’ailleurs à portée du continent et se prêtent à merveille à une croisière en voilier. Le dilemme est grand, mais il est de ceux que l’on prend plaisir à trancher. Jean, skipper professionnel en Bretagne, a fini, lui, par le résoudre. Si les îles du Morbihan sont des « trésors de mer » à ses yeux, alors il y a trouvé sa terre précieuse : Groix et sa côte sud, sauvage et rugueuse. C’est entre ces rochers que se niche son étape favorite dans le Morbihan, un port naturel baptisé Saint-Nicolas.   Mon escale dans les îles du Morbihan : Port Saint-Nicolas, sur l’île de Groix – Jean, skipper pro   Où se trouve le mouillage de Port Saint-Nicolas, à Groix ?   Groix est la plus à l’ouest des quatre îles du Morbihan. A une dizaine de kilomètres de la rade de Lorient, elle s’étend sur 1.500 hectares et abrite, à l’année, quelque 2.360 habitants. Port Saint-Nicolas se situe au sud-ouest de Groix, au creux de l’une des nombreuses aspérités que compte le littoral de l’île à cet endroit. La crique se trouve, en fait, diamétralement opposée à Port-Tudy, la principale porte d’accès à l’île. Les deux ports n’ont d’ailleurs en commun que ce nom : l’un, façonné par l’homme, est tourné vers la métropole et marqué par l’animation du bourg tout proche et de ses maisons colorées, quand l’autre, dessiné par la nature, fait face au large et accueille de vastes étendues de végétation rase. Port Saint-Nicolas est aussi une anse cernée par les falaises. Elle est prolongée, à l’est, par une pointe éponyme, et dominée, à l’ouest, par le Gorzed. Ce plateau aurait servi de lieu régulier de chasse et de pêche aux nomades du Mésolithique moyen, dans les années… -6000. Aujourd’hui encore, la présence humaine à...

Lire la suite

Le golfe de Saint-Tropez, vu par… Lionel, skipper pro

By on 22 juillet 2016 | 0 comments

Sur la plage abandonnée, Coquillages et crustacés… L’air est connu et la chanson synonyme d’été, de vacances et de douceur de vivre en Côte d’Azur. Elle est emblématique aussi d’une ville et d’une époque. La Madrague, titre du morceau, est le nom de la propriété qu’achète Brigitte Bardot, en 1958, sur la route des Canebiers, à Saint-Tropez. L’actrice connaît bien les lieux : ses parents venaient déjà ici en vacances, quand elle était enfant. Surtout, c’est là qu’elle est venue tourner, en 1955, le film qui allait la révéler au monde – Et Dieu créa… la femme. Alors quand BB fredonne les paroles de sa chanson en 1963, la cité tropézienne n’est déjà plus la même. Le petit village de pêcheurs est devenu l’une des destinations les plus courues de la jet-set. Elle le reste encore aujourd’hui. Mais Saint-Tropez ne se résume pas à ses villas luxueuses ni à sa vie mondaine. Lionel, skipper professionnel sur la Côte d’Azur, goûte, par exemple, assez peu les soirées chics et le style tape-à-l’oeil de certains résidents. Et pourtant, il apprécie cette ville – et plus encore, la merveilleuse baie qui la baigne de ses eaux scintillantes. Faire le golfe de Saint-Tropez en voilier est son activité favorite. Il en apprécie les paysages, la nature, mais aussi les légendes. Féru d’histoire et fin connaisseur de la culture locale, Lionel n’est d’ailleurs pas avare en anecdotes et en récits. Et pour notre plus grand plaisir, il a bien voulu partager avec nous quelques bribes de son savoir.   Le golfe de Saint-Tropez en voilier selon Lionel : Au-delà du bling-bling, un pur joyau entre espace préservé et oralies méridionales   Skippair : Tout d’abord, pourquoi avoir choisi la Méditerranée pour t’installer en tant que skipper professionnel ? Lionel : Je suis un enfant de la Méditerranée en quelque sorte. J’adore cette mer. Elle est belle, elle est, entre guillemets, chaude, et puis c’est un terrain de jeu magnifique pour naviguer en voilier. Je n’ai rien trouvé de comparable ailleurs, dans la mesure où ici, le grand large est facilement accessible. La Méditerranée est une mer relativement fermée, bordée de pays très intéressants. Donc oui, on peut dire que j’ai une petite histoire d’amour avec elle ! Tu es basé...

Lire la suite

Les îles Grenadines en catamaran, vues par… Alain, skipper pro

By on 15 juillet 2016 | 0 comments

Elles ont un nom sucré qui sent bon l’été. Les Grenadines invitent au dépaysement et la détente. Destination de rêve, elles sont la promesse d’un voyage exotique et unique, de vacances inoubliables et idylliques. Tout y est pour y passer le séjour parfait : soleil radieux, eau limpide, habitants accueillants, plages immenses à l’ombre des palmiers et reliefs verdoyants aux origines volcaniques… Les 32 îles de Saint-Vincent-et-les-Grenadines offrent toutes un même panorama d’éden. Mais, dans le même temps, chacune en distille une saveur particulière, couleur locale, dont le visiteur se délecte avec toujours autant de gourmandise et de plaisir. L’archipel ne manque pas d’arguments en effet pour séduire le voyageur. Il en a d’aussi nombreux pour attirer les navigateurs – au moins cinq, comme les cinq bonnes raisons d’aller visiter les Grenadines en voilier, que nous vous avions dénichées dans un précédent article… Alain, skipper professionnel aux Antilles, en connaît quelques-unes. Et pour cause : il vogue dans la région depuis plus de trente ans ! Autant dire qu’il connaît les lieux comme sa poche. Alors pour rêver avant de partir, il suffit de l’écouter nous raconter ses Grenadines en catamaran. Et penser aussi à prendre des notes. Car Alain a quelques bons plans à vous donner…   Les Grenadines en catamaran selon Alain : Un paysage de carte postale, où la mer explore toute la palette du turquoise   Skippair : Ta croisière dans les Grenadines en catamaran part de Martinique. Or, quand tu mets cap au sud, la première île que tu croises, c’est Sainte-Lucie (ou Saint Lucia, en anglais). Tu t’arrêtes ou tu poursuis ton chemin ? Alain : Je m’arrête, surtout si j’arrive là un vendredi ! Pourquoi ce jour-là en particulier ? Parce que, le soir, à Sainte-Lucie, sont organisées les Friday nights ! Il s’agit de fêtes hebdomadaires dans les rues (street parties), où se mêlent joyeusement habitants et touristes. Une belle ambiance à ne pas manquer, surtout si vous aimez danser ! Sainte-Lucie, ce n’est toutefois pas encore les Grenadines… Effectivement, l’archipel est plus au sud. Il appartient en grande partie à l’Etat de Saint-Vincent-et-les-Grenadines (ou SVG pour faire plus court). Pour rejoindre ce pays caribéen, la traversée, au départ de Sainte-Lucie, prend environ dix heures. De quoi passer un beau moment...

Lire la suite

Les îles du Morbihan en voilier vues par… Jean, skipper pro

By on 3 juin 2016 | 0 comments

Il flotte un parfum d’aventure, lorsque l’on se lance à l’assaut des îles du Morbihan en voilier. Elles paraissent en effet tellement proches du continent et en même temps, déjà, elles en semblent si loin, derrière les flots de l’océan. Que l’on ne s’y méprenne pas en effet : aisément accessibles du littoral français, Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic sont d’abord filles de l’Atlantique. Elles en ont le charme discret et le caractère vivifiant. Façonnées par l’eau et le vent, ces quatre terres bretonnes ont aussi chacune leur identité. De Houat la douce à Hoëdic la sauvage, de Groix la mystérieuse à Belle-Ile… la belle, vous trouverez assurément votre bonheur. Reste une question en suspens, la seule qui vaille : laquelle de ces îles du Morbihan allez-vous visiter en premier ? Jean a bien une idée sur le sujet. Notre skipper professionnel a l’habitude de sillonner la Bretagne en voilier. Les îles du Morbihan font d’ailleurs partie de ses destinations favorites. A tel point d’ailleurs qu’il rêverait de s’y installer et d’y vivre à l’année. Pour le moment, il se contente de les visiter au gré de ses croisières et c’est déjà beaucoup de plaisir ! Pour Jean, la navigation en mer est en effet un « bonheur permanent » et une cure de liberté. Et comme il aime partager sa passion avec ses passagers, il a bien voulu transmettre ses coups de cœur à nos lecteurs. Car il a beau aimé parcourir toutes les îles du Morbihan en voilier, Jean a aussi ses chouchous…   Les îles du Morbihan en voilier selon Jean : Des trésors de mer aux paysages prenants et à la beauté naturelle préservée   Skippair : A quoi bon visiter les îles du Morbihan en voilier, quand il est possible de s’y rendre en navette ? Jean : Ca n’a rien à voir ! Evidemment, la navette sera plus rapide. Mais le charme de la voile est incomparable. Aller dans ces îles bretonnes en voilier, c’est l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. Le trajet n’a rien à voir en termes d’agrément. Il est nettement plus intéressant au niveau plaisir ! J’ai un collègue qui habite entre Groix et Lorient. Il fait souvent la traversée avec son propre bateau et comme tous les îliens du...

Lire la suite

Une escale dans les calanques avec Jean, skipper pro

By on 2 juin 2016 | 0 comments

Elles sont toutes plus ravissantes les unes que les autres. Les calanques de Marseille forment un paysage grandiose à couper le souffle. Des falaises de calcaire vertigineuses, parsemées de touffes de végétation sur les hauteurs, elles sont baignées, à leurs pieds, par l’eau limpide d’une Méditerranée au paroxysme de sa beauté bleutée – vues de la mer, ces criques sauvages offrent un panorama spectaculaire. L’émerveillement est permanent tout au long des 20 kilomètres du littoral entre Marseille, Cassis et La Ciotat. Dans ces conditions, difficile de choisir LA plus belle escale dans les calanques… Elles le sont toutes ! Ce n’est pas Jean qui vous dira le contraire. Skipper professionnel, il a déjà partagé avec vous son admiration pour les croisières dans les calanques en voilier. Il a accepté d’aller un peu plus loin cette fois et de nous révéler son coin préféré. Direction les Pierres-Tombées et l’Œil-de-Verre – tout un programme !   Mon escale dans les calanques : derrière le Cap Morgiou, des Pierres-Tombées à l’Œil-de-Verre – Jean, skipper pro   Où se trouve le Cap Morgiou dans les calanques ?   A mi-distance environ de Callelongue, du côté de Marseille, et de Cassis, à l’est, le Cap Morgiou est un prolongement de la falaise de la Voile. Celle-ci se dresse comme un haut muret sur la Méditerranée. Elle est prolongée par la calanque de la Triperie, elle-même clôt, au sud, par le Cap Morgiou. C’est dans les entrailles de cette avancée rocheuse qu’a été découverte la grotte Cosquer en 1985 (son existence n’a été officiellement déclarée qu’en 1991). Cette cavité sous-marine, interdite au public, renferme des peintures et gravures préhistoriques exceptionnelles. Vous pouvez en voir quelques exemples ici. Après avoir contourné le Cap Morgiou, votre voilier débouche sur un plan d’eau impressionnant, entouré d’imposantes murailles calcaires. Le mont Puget, point culminant du Parc national des calanques, est face à vous. De la mer, vous en devinerez la crête, avant de filer vers votre première escale dans les calanques.   Première escale dans les calanques : les Pierres-Tombées   Lorsqu’il dépasse le Cap Morgiou, Jean laisse bien volontiers sur sa gauche la calanque du même nom, son petit port et son restaurant caché au fond de la...

Lire la suite

Les îles anglo-normandes en voilier vues par… Pascal, skipper pro

By on 27 mai 2016 | 0 comments

Charme so british et bocage à la française. Les îles anglo-normandes semblent le mieux faire la synthèse de ce que les deux ex-meilleurs ennemis européens ont de plus agréables à offrir. Comme un trait d’union transmanche, Jersey, Guernesey, Aurigny, Sercq et Herm sont les têtes de pont d’un archipel composé d’un millier d’îlots. Ces terres britanniques semblent s’être égarées à l’ouest du Cotentin français. Tant mieux pour nous : une croisière dans les îles anglo-normandes en voilier n’en est que plus accessible ! Pascal le sait bien. Notre skipper professionnel sillonne la région depuis vingt ans. Volubile et passionné, ce Normand d’origine raffole des mouillages sauvages, loin de l’agitation des marinas. Ca tombe bien : les Anglo-normandes comptent de nombreuses criques tranquilles, où jeter l’ancre pour une heure ou pour la nuit. Mais ne demandez surtout pas à Pascal son coin favori. Il serait bien en mal de vous répondre, tellement il en a. A ses yeux, tous ces endroits sont beaux et se valent. On a quand même insisté pour qu’il nous donne sa sélection des plus belles escales à voir lors d’une croisière à la voile dans l’archipel. Et devinez quoi : on a (presque) réussi à le faire choisir…   Les îles anglo-normandes en voilier selon Pascal : un terrain de jeu exceptionnel, où tous les paysages sont présents et les mouillages magiques   Skippair : Pourquoi aimes-tu naviguer en Manche ? Pascal : Parce que tout est intéressant dans cette région ! Les îles anglo-normandes en voilier, tout d’abord, c’est absolument magique. Et pourtant, elles sont méconnues. La plupart des Parisiens se rendent en baie de Seine. Mais, là-bas, il n’y a rien à faire ! C’est ici qu’il faut venir, à Granville, dans la baie du Mont-Saint-Michel ! D’ici, tu peux aller explorer le territoire étranger qui est juste à côté – la Bretagne ! (rires) Plus sérieusement, les skippers disposent ici d’un terrain de jeu exceptionnel, allant de la Bretagne jusqu’à la pointe de l’Angleterre, et même au-delà pour les croisières plus ambitieuses. Si on s’intéresse plus spécifiquement aux îles anglo-normandes, laquelle préfères-tu ? C’est une question très subjective. Il faut bien se rendre compte que dans les Anglo-normandes, tous les paysages sont présents. Chaque île est différente. Chacune bénéficie d’un microclimat, puisque, par définition,...

Lire la suite

Les calanques en voilier, vues par… Jean, skipper pro

By on 20 mai 2016 | 0 comments

Les calanques, vous connaissez ? Oui, forcément, vous avez déjà entendu parler de ces somptueuses criques entre Marseille et La Ciotat. Elles attirent chaque année environ deux millions de visiteurs. On les comprend : ici, les paysages sont à couper le souffle. Les falaises calcaires plongent à pic dans une mer cristalline, la Méditerranée étincelle de mille feux et les déchiquetures de la côte dissimulent, dans ses replis, des plages isolées au sable d’or. Mais les calanques de Marseille, il ne suffit pas de les visiter pour les connaître. Il faut savoir s’en approcher, les mériter et prendre le temps de les admirer. C’est en tout cas la conviction de Jean. Notre skipper professionnel parcourt la région depuis son plus jeune âge. Cet amoureux de la nature navigue toujours dans les calanques en voilier avec humilité et respect. Il vient tous les ans s’y relaxer et en aime chaque recoin – en particulier, les Pierres tombées et l’Oeil-de-Verre, deux des endroits les plus spectaculaires à explorer lors d’une croisière à la voile. Jean est un contemplatif. Il pourrait passer des heures à regarder les falaises du pont de son bateau. Autant dire que lui, les calanques en voilier, il les connaît par cœur. Et comme Jean est généreux, il a partagé avec nous quelques-uns de ses secrets…   Les calanques en voilier selon Jean : se ressourcer devant ce qu’il y a encore de beau sur cette Terre   Skippair : Qu’est-ce qui rendent les calanques si uniques à tes yeux ? Jean : Elles sont belles, tout simplement. Les calanques de Marseille sont des endroits très sauvages. Ici, tu es en pleine nature. Il n’y a pas de route, pas de maison. Tu entends les cigales et les oiseaux chanter, tu t’endors le soir avec le bruit des vagues au pied des falaises. C’est fabuleux ! Cela n’a aucun rapport avec la Côte d’Azur et ses grandes plages de sable. Qu’est-ce que tu viens chercher dans ces calanques ? C’est un lieu où je me ressource. J’y retourne souvent, tout seul, avec mes bouquins. C’est fabuleux de lire là-bas, de s’endormir et de se réveiller là-bas. J’aime aussi y emmener des passagers en croisière à la voile, pour qu’ils en profitent à leur tour....

Lire la suite

Embarquez avec Nikola, skipper au Montenegro

By on 9 février 2016 | 0 comments

Nikola, skipper au Monténégro, vous embraque pour une croisière découverte en mer Adriatique découvrir les paysages des Balkans et plus spécialement du Monténégro. Originaire de Belgrade en Serbie, il est skipper pro depuis plusieurs années. Ce qu’il préfère dans le métier de skipper pro : Voir les personnes qui embarquent sur son bateau en tant que clients et les voir repartir de la croisière en tant qu amis.   Nikola, sa formation et ses langues parlées : Comment es-tu devenu skipper ? J’ai commencé à faire de la voile en 1994. J’aimais tellement que, en 1996, j’ai décidé de participer à une course de skippers que j’ai fini en Grèce. C’est suite à cette course que j’ai décidé de devenir skipper professionnel. J’ai navigué plus de 30.000 miles nautiques dans les mers : Égée, Ionienne, Adriatique et Tyrrhénienne.   Quelles sont tes expériences de voile ? Les plus grands voyages que j’ai fait sont du Monténégro à la Tunisie et du Monténégro à la Crête. J’ai créé une société de yacht charter au Monténégro pour laquelle je travaille depuis 2008. Mon but est de faire découvrir la voile à mes clients et la beauté de la nature , la richesse de l’histoire du Monténégro. Embarquez avec Nikola, skipper au Monténégro,  pour en croisière voilier au Monténégro :...

Lire la suite

Embarquez avec Luca skipper en Corse du Nord

By on 3 février 2016 | 0 comments

Luca, skipper Corse du nord originaire de Sardaigne, vous emmène visiter les alentours de Saint Florent, à bord de son voilier Feeling 416. Il partage l’amour de la mer et la passion de la voile avec sa femme Sonia, qui peut vous accompagner en croisière journée. Si vous souhaitez en savoir plus sur les particularités de la Haute Corse, visitez ce site. Sa devise : « A bord, la vie t’appartient »   Comment es-tu devenu skipper ? Luca : originaire de Sardaigne, j’ai toujours eu la mer pour passion, en particulier la chasse sous-marine. J’ai commencé à naviguer à la voile avec mon cousin et mon oncle maternel, il y a une vingtaine d’années. J’ai alors décidé de préparer un brevet professionnel de la jeunesse et des sports pour enseigner la voile aux jeunes et moins jeunes… J’ai travaillé en club de voile et parallèlement j’ai préparé le Capitaine 200 Voile. En 2010, j’ai lancé mon activité de croisière à la voile à la Maddalena (Sardaigne) puis à Saint-Florent en 2011. Sonia : amoureuse de l’océan dès mon plus jeune âge, je suis originaire des Pyrénées Atlantiques et adepte des week-end et vacances au Pays Basque. Je suis entrée dans le monde de la voile grâce à mon frère, qui a rapidement participé à des régates à bord de son Pogo. Ma rencontre avec Luca au sein d’un club de voile m’a permise de m’investir pleinement et professionnellement à ses côtés lorsqu’il a crée son entreprise. Je gère les réservations, prépare les confits d’oignons, tapenade et limoncello… et adore la cuisine à bord dès que j’embarque !   Ton esprit de navigation : La vie sur l’eau permet l’évasion des corps et des esprits. La navigation en croisière doit permettre à chacun d’accéder à un bien-être voir à un mieux-être immédiat. Loin des soucis du quotidien, c’est l’heure de la quiétude, de la convivialité et des plaisirs partagés. Sonia et moi partageons cette philosophie de navigation.   Formation et langues parlées :        Qu’est-ce qu’une croisière réussie ? Un équipage qui promet de revenir !   Ce que les gens disent de toi : Il faudrait leur demander, mais je pense que je sais être pédagogue et sais...

Lire la suite

Embarquez avec Lionel, skipper baie de Saint Tropez

By on 2 février 2016 | 0 comments

Skipper pro depuis 27 ans et désormais skipper baie de Saint Tropez, Lionel vous propose d’embarquer avec lui pour vous faire découvrir la Baie de Saint-Tropez et les magnifiques îles de la Côte d’Azur. Il partagera avec vous sa passion de la voile, à bord de son voilier. Faites un tour sur le site de l’office de tourisme du Golfe de Saint-Tropez pour en savoir plus sur ce magnifique patrimoine. Sa devise ? La mer reste le dernier grand espace où chacun peut tracer son propre sillage. Comment es-tu devenu skipper ? J’ai acheté mon 1er dériveur, vers 18 ans. Depuis, j’ai enchaîné les expériences et grâce à des rencontre fructueuses, j’ai appris la navigation côtière et hauturière au fil des années. Cela fait plus de 40 ans que je sillonne la Méditerranée avec quelques navigations Atlantique. Puis, à l’âge de 40 ans, j’ai décidé d’abandonner une belle carrière commerciale, un changement radical de vie pour faire de la navigation à la voile mon métier ! Cap sur un Monitorat de Voile, suivi d’un Capitaine 200 Voile. Je suis alors officiellement devenu professionnel !   Formation et langues parlées :   Quel est ton esprit de navigation ? Fais-tu participer les gens ? En 3 mots : respect, convivialité et partage. Les gens participent un maximum. J’intéresse, je transmets mais chacun est libre de faire ce qui lui plait !   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Tout le monde exerce ses talents, de la barre aux fourneaux.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Croisières de Guerrières 2011 et 2012, ou comment devenir ami avec son idole, Florence Arthaud ! J’ai en effet accompagné 2 ans de suite une croisière destinée aux jeunes femmes anorexiques, en duo avec elle.   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Histoire d’en trouver un (pas franchement de pire souvenir), je dirais un coup de vent sévère sur un retour de Tunisie.   Quel est ton mouillage préféré ? J’adore jeter l’ancre dans la baie de Briande, vers Cavalaire.   Ce que les gens disent de toi ? Ils me trouvent convivial, sérieux et soucieux de la sécurité de mes passagers. Maître à bord, je ne transige...

Lire la suite

Embarquez avec Yann skipper à Brest

By on 2 février 2016 | 0 comments

Yann skipper à Brest vous embarque à bord de son voilier, pour des croisières en mer d’Iroise. Partez découvrir les paysages magiques et sauvages des îles du Finistère et de la Cornouailles.   Sa devise ? « C’est en restant à l’écoute du vent et de la mer, et en gardant un esprit de découverte et d’opportunité que l’on transforme une simple croisière en aventure unique, qui glisse comme une partition de musique. »    Comment es-tu devenu skipper ? Ayant passé mon enfance à la godille et à la voile à Roscoff et sur la côte du Finistère Nord, je suis tout naturellement devenu moniteur de croisière, puis skipper professionnel en parallèle de mes études dès 18 ans. S’il m’a plu d’aller m’enrichir d’autres expériences professionnelles, en biologie marine ou au Cirque du Soleil, je suis revenu comme une évidence à mes premiers amours. Successivement Capitaine de la Recouvrance, du Biche puis du trois mâts Trinakria, j’ai le bonheur d’être aujourd’hui armateur de mon propre voilier.   Yann, sa formation et ses langues parlées :   Quel est ton esprit de navigation ? A bord, chacun participe aux manœuvres et à la vie à bord. L’apprentissage est à la carte, suivant les envies de chacun.   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Un avitaillement de qualité est à bord à votre arrivée. Pas d’inventaire ni de caution. Un briefing de sécurité et c’est parti ! En navigation, je gère la cuisine, même si celle-ci n’est pas une « chasse gardée ». La zone de navigation est définie à l’avance, le choix des étapes et mouillages se fait au fur et à mesure, en fonction de la météo et des envies de chacun. Avec ces bases, je m’arrange pour tirer le meilleur parti et faire de la croisière le meilleur moment possible.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Il y en a tant… Allez : après avoir remonté l’Islande par l’ouest, le long des côtes rocheuses et dépouillées, arriver au petit matin dans le mouillage du Horn. A moins d’un mille du cercle polaire arctique, écrin de verts éclatants, émergeant sous la neige en fonte. Cinq cascades étincelantes se jettent dans le cirque que forme l’abri. Un renard arctique...

Lire la suite

Embarquez avec Pierre ou Pierre, skippers à Figari

By on 14 janvier 2016 | 0 comments

Pierre et Pierre, skippers Figari ou Porto-Vecchio vous embarquent sur leur catamaran Lavezzi 40 pour une croisière vers les îles Sardes !   Leur devise ? « Les jours heureux«   (Happy days), Pierre LG. « Un client satisfait=un skippeur heureux » , Pierre L.   Comment êtes-vous devenus skipper ? Pierre LG. :  à 7 ans je me suis par chance retrouvé assis dans un Optimist : un énorme bien être, la révélation et la confirmation qu’Aristote a raison, il y a bien trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer. Apres ça a été une route relativement classique pendant des années entre boulot dans le conseil en ressources humaines et régates en tout genre, croisières sur le bateau des autres, sur les miens, skipper pour des amis, convoyages, puis un tour de l’atlantique en 2013/2014. Au retour, ma décision est prise de lancer mon entreprise qui organise des voyages d’actions et de découvertes avec deux thématiques actuellement;  la mer et donc skipper professionnel pour des croisières en Corse et Sardaigne et la Laponie pour des raids en motoneige. Le point commun ? La nature et les grands espaces pour en faire profiter tous ceux de plus en plus nombreux qui en ont besoin. Pierre L. : J’ai pris la decision de devenir skipper lors d’un voyage d’une année en famille  autour de l’atlantique. J’ai eu l’envie de faire découvrir ce mode de vie à d’autres familles, d’autres personnes…   Leur port d’attache, leur formation, leurs langues parlées :   Quel est votre esprit de navigation ? Faites-vous participer les gens ? Pierre LG : La philosophie à bord du catamaran est de passer une semaine (ou plus ou moins) de plaisir. Cela signifie que chacun doit trouver ce qu’il souhaite et plus encore, ce dont il rêve. Pour moi le plus important est de répondre au besoin de chacun et d’être suffisamment agile pour s’adapter à l’évolution de ces besoins au cours de la croisière. Rien ne me fera plus plaisir que de faire participer celle ou celui qui le voudra et de lui donner le gout de la navigation (un futur skipper ?) comme je serai ravi de permettre à d’autre de profiter en toute décontraction...

Lire la suite

Embarquez avec Jean-Luc, skipper pro à Porto-Vecchio !

By on 12 novembre 2015 | 0 comments

Jean-Luc, skipper pro à Porto-Vecchio vous embarque sur son First 47.7 pour une croisière active de Porto-Vecchio vers Ajaccio ou le nord de la Sardaigne. C’est vous qui décidez ! Sa devise ? « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle ! »  (Paulo Coelho).   Comment es-tu devenu skipper ? Né à Saint-Malo il y a 49 ans, la voile et la mer font partie depuis toujours de mon univers. Du voilier familial à l’école de voile des Glénans, du bénévolat associatif aux actions humanitaires, ces activités ont nourri ma trajectoire. En 2008, après seize années passées dans l’enseignement au service du secteur social, j’ai décidé d’allier ma passion à mon métier en devenant skipper-formateur professionnel et en créant ma société. Aujourd’hui, j’ai à cœur de transmettre mes connaissances, mon expérience et de partager le plaisir de la vie en mer.   Jean-Luc, son port d’attache, sa formation, ses langues parlées :   Quel est ton esprit de navigation ? Fais-tu participer les gens ? Apprendre à bien naviguer, en sécurité et en autonomie, c’est une garantie pour prendre du plaisir sur un voilier.   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? On ne vit pas en mer comme on vit à terre. C’est ça qui est bien ! Il faut apprendre et respecter quelques règles de base pour que les équipiers prennent rapidement leurs repères et se sentent à l’aise dans cet environnement mouvant.   Pour toi qu’est ce qu’une croisière réussie ? De belles rencontres… de beaux endroits… et un équipage détendu.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Une croisière de 5 mois réalisée avec mon épouse et notre fils de 1 an et demi dans la mer des Caraïbes ; un souvenir inoubliable qui nous a tous marqués.   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Un orque rencontré en transatlantique qui a tourné trop longtemps à mon goût autour du voilier.   Quel est ton mouillage préféré ? Sans cesse renouvelé. Polynésie, Caraïbes, Patagonie, Méditerranée, Bretagne. Une question trop difficile !   Ce que les gens disent de toi ? Un marin pédagogue et patient.   Ton actualité : De la formation accessible à tous au départ...

Lire la suite

Embarquez avec Brigitte et Marc, skipper et hôtesse aux Antilles !

By on 12 novembre 2015 | 0 comments

Marc, skipper professionnel et sa femme vous proposent d’embarquer sur leur bateau pour une croisière voilier sous le soleil des Antilles. Brigitte, l’hôtesse s’occupera de votre confort à bord durant la semaine de navigation ! Sa devise ? « Dans la vie … faites bonheur ! »   Comment es-tu devenu skipper ? Mon parcours pour devenir skipper est atypique, car je suis issu d’une famille bourgeoise et étais orphelin de père à 8 ans, aussi je me suis entendu répondre à 18 ans (1971) : « Moniteur de voile, mais tu n’y penses pas ce n’est pas un métier… ». J’ai donc étudié et fus cadre commercial, chef d’entreprise et cadre supérieur durant 35 ans. Mais, les enfants élevés, j’ai alors décidé de quitter « le business » et de m’inscrire à 53 ans au lycée maritime de La Rochelle pour passer le capitaine 200 voile. Enfin je réalisais MON RÊVE.   Marc, son port d’attache, sa formation, ses langues parlées :   Quel est ton esprit de navigation ? Fais-tu participer les gens ? Faire partager ma passion à tous grands et petits, sans oublier qu’un vacancier peut ne pas être passionné. Mes programmes sont à la carte, car mon expérience du charter prouve que certains clients veulent naviguer 2 heures par jour, d’autres 6, que d’autres aiment le mouillage forain et d’autres le ponton dans un port avec les boutiques qui vont bien. Bref ! À la carte. Quant à la participation à la manœuvre, même esprit, pour celui qui le veut, je suis à sa disposition.   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Fais-tu la cuisine ? L’organisation à bord est simple, avec Brigitte l’hôtesse nous assurons TOUT … Ménage, avitaillement, repas, vaisselle, manœuvre et navigation (sauf si le client veut participer). Bref, ils mettent les pieds sous la table.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Mon meilleur souvenir de croisière se situe en 2001, cette année là avec mes 3 enfants (23, 19 et 14 ans) et une amie à ma fille, nous mettons le cap sur les Açores depuis Brest. Ensemble 5 semaines par an, nous naviguions depuis 15 ans, et 2001 a été l’apothéose que nous rêvions depuis ………….. plus que cela.  ...

Lire la suite

Découvrez Jérôme, skipper pro à Toulon et à Figari

By on 4 novembre 2015 | 0 comments

Jérôme, skipper pro à Toulon de mars à juin et à Figari l’été, vous embarquera sur son Feeling 1090 pour vous faire découvrir durant un week-end les richesses des îles d’or et, en juillet-août, pour la semaine de votre choix visiter le nord de la Sardaigne au départ de Figari. Sa devise ? Je suis skipper/moniteur, passionné par les bateaux, la mer, les gens sur un bateau en mer.   Comment es-tu devenu skipper ? Étant moniteur pour l’école de voile des Glénans, l’issue logique pour moi à cette aventure accumulant de nombreux milles et équipages sur mon bord était de me professionnaliser davantage en devenant skipper pro. Avant cette activité, j’exerçais un autre métier de passion, graphiste. Le lien entre ces 2 professions ? Le goût des belles choses, la rigueur nécessaire à l’accomplissement des tâches effectuées, l’idée de donner du bonheur par une écoute attentive des attentes du client, des équipiers aujourd’hui… c’est mon moteur au quotidien !   Jerôme, son port d’attache, sa formation, ses langues parlées :   Quel est ton esprit de navigation ? Fais-tu participer les gens ? Je navigue en fonction de ce que les gens souhaitent vivre. Mon bateau est le support idéal pour s’adapter aux différentes attentes : il est très confortable, lumineux, et très bien pensé ! Les qualités marines de ce modèle de monocoque encore très convoité aujourd’hui ne sont plus à prouver. Il est extrêmement polyvalent, d’après Jean-Luc Van Den Heede, recordman du tour du monde à la voile d’est en ouest en 2004, qui en possède un et régate avec en Atlantique !   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Fais-tu la cuisine ? J’ai un réel plaisir à voir les clients flâner à bord et profiter des endroits paradisiaques de la zone de navigation ou leur apporter tout ce dont ils ont besoin comme connaissances pour manœuvrer sur ce bateau très ludique. En tant que passionné, vous pourrez retrouver tous les instruments de navigation nécessaires pour naviguer dans les règles de l’art ! Nous préparerons nos repas ensemble, il y a un certains plaisir à préparer le dîner à bord d’un bateau équipé d’une cuisine aussi complète qu’à la maison avec une terrasse dans les...

Lire la suite

Embarquez avec Jean-Pierre et Cécile en Corse et sur la Côte d’Azur !

By on 28 octobre 2015 | 0 comments

Jean-Pierre et son épouse Cécile vous proposent d’embarquer sur leur Lagoon 440 pour vous faire découvrir les richesses de la Méditerranée, au départ de la Côte d’Azur ou d’Ajaccio en Corse. Pour la première option, leur croisière tout inclus vous emmènera vers les Îles d’Hyères et de Lérins. Leur croisière tout compris en Corse vous fera voguer sur le littoral de la Corse du Sud et notamment Bonifacio, les îles Lavezzi jusqu’à Porto-Vecchio…   Jean-Pierre, son port d’attache, sa formation, ses langues parlées : Sa devise ? « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » (A. de Saint-Exupéry)   Comment es-tu devenu skipper ? J’ai commencé la voile tout petit en optimiste dans la baie de St Raphaël, puis suis passé sur tous types d’unités sportives (dériveur, hobbie cat, planche). J’ai navigué avec l’association des Glénans pendant quelques années sur leurs différentes bases jusqu’aux stages d’enseignement. Quelques régates plus tard et la décision de vivre sur l’eau prise, je passais mon Yachtmaster Offshore à Gibraltar pour faire de la voile mon nouveau métier.   Les langues que tu parles ? À bord nous parlons Français, Allemand, Anglais, couramment. Nous baragouinons en Espagnol, Italien et Mandarin.   Quel est ton esprit de navigation ? Fais-tu participer les gens ? La navigation doit toujours être un plaisir pour tous, je suis à l’écoute de mes clients. Je me fais un plaisir de partager mon expérience et chacun peut participer, s’il le souhaite bien évidemment.   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Fais-tu la cuisine ? Nous proposons un service tout compris (boissons, repas, assurances, carburants, service, linge de salle de bain, drap, ménage pendant et après). Vous n’avez à vous occuper de rien, l’avitaillement est fait avant votre arrivée (un questionnaire de préférences vous est envoyé avant le début de la croisière). Nous avons tous deux étudié à l’école hôtelière de Lausanne et cuisinons à partir de produits frais et locaux en fonction de vos envies. La cuisine est plutôt méditerranéenne, mais nous faisons découvrir avec plaisir les recettes que nous ramenons de nos voyages en Asie, Polynésie et autre. Les escales sont proposées à l’équipage qui choisit en fonction de ses critères et envies, tout en...

Lire la suite

Embarquez avec Thierry, cap vers l’île d’Aurigny !

By on 13 octobre 2015 | 0 comments

Découvrez le profil de Thierry, skipper professionnel basé à Cherbourg. Il vous fera découvrir la très belle île d’Aurigny, la plus septentrionale des îles Anglo-Normandes !   Son port d’attache, sa formation, ses langues parlées :   Sa devise : « Une main pour le bateau, une main pour soi, afin de naviguer en toute sécurité. » Comment es-tu devenu skipper ? J’ai navigué avec mon père depuis le plus jeune âge. Puis j’ai rencontré Michel Malinovsky dont je suis devenu le coéquipier. La mer m’a toujours attiré jusqu’à vouloir faire le tour du monde à la voile. Après une expérience de courses, j’ai posé mes bagages aux Antilles pour devenir skipper où j’ai passés de formidables années à naviguer entre les îles. Revenu en métropole et après une parenthèse dans le secteur industriel en tant qu’électricien,  je suis revenu à mes premières amours en proposant des croisières vers les îles … mais cette fois-ci Anglo-Normandes.   Quel est ton esprit navigation ? Fais-tu participer les gens ? En navigation, j’essaie de faire participer l’ensemble des participants. Je confie aisément la barre, y compris à ceux qui ne se croient pas capables et qui ne se manifestent pas par peur de ne pas être à la hauteur ou de maîtriser. Néanmoins, je ne force jamais. Mon but est de mettre chacun en confiance, afin que la croisière soit un plaisir pour tous. J’essaie d’être à l’écoute de tous, tout en restant maître à bord.   Comment gères-tu la vie à bord ? Fais-tu la cuisine ? A bord, je n’impose rien. Je préfère faire parler la spontanéité des participants qui la plupart du temps donnent un coup de main volontaire. Côté cuisine, je passe aisément derrière les fourneaux, d’ailleurs mon premier métier.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Naviguer au milieu des dauphins s’amusant avec l’étrave du bateau, avec des passagers ravis et captivés. De vrais instants de bonheur où le temps est comme suspendu.   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Pas de pire souvenir, si ce n’est des moments un peu rudes dans les courants du Raz Blanchard, qu’il ne faut pas contrarier sous peine de se retrouver dans une grande « lessiveuse ».  ...

Lire la suite

Embarquez avec Loïc skipper pro aux Caraïbes

By on 7 août 2015 | 0 comments

  Découvrez le profil de Loïc, skipper pro aux Caraïbes ! Au départ de Martinique ou de la Guadeloupe, il vous embarque pour une croisière de rêve pendant 10 jours sur son superbe catamaran.         Quelle est ta devise ? La vie est plus belle sous le soleil des tropiques, loin de l’excitation de la civilisation moderne. Comment es-tu devenu skipper ? J ai attrapé le virus de la mer et de la voile tout petit en Bretagne, donc logiquement me voilà à faire de la voile sur de multiples supports. Mon apprentissage au fil de ces années, au contact des autres, m’a permis d’acquérir une sérieuse expérience. Jamais bien loin de la mer durant mon parcours professionnel, je travaillais dans l’industrie que j’ai quitté pour un changement de cap. J’ai passé mon Capitaine 200 voile et depuis le bateau est mon travail au quotidien. Tes diplômes de marin, langues parlées, port d’attache   Quel est ton esprit de navigation ? Malgré mon parcours de régatier et de courses au large, mes navigations sont plutôt sages et cools, mais au maximum à la voile. Je suis bon pédagogue et soucieux du bien être des gens à bord. Je suis à leur écoute, pour que tout le monde y trouve sa place et je veille à la sécurité à bord qui est un des fils conducteurs de la croisière. Comment gères tu la vie à bord ? Je fais en sorte que tout le monde participe dans tous les domaines: manœuvres, activités, vie à bord, élaboration et préparations des repas, dans la convivialité, la simplicité et le respect de chacun.   Pour toi qu’est-ce qu’une croisière réussie ? Une croisière conviviale, faite de simplicité, de partage, d’échange en toute liberté et respect d’autrui. Avoir répondu aux attentes et aux souhaits des gens mais aussi en les surprenants.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Il y en a beaucoup et chaque croisière est unique en fonction des gens et de ce qu’ils viennent chercher. Les meilleurs souvenirs pour moi, c’est avec les enfants, nager avec les tortues, voir les dauphins jouer dans les étraves et croiser des baleines. C’est toujours magique et émouvant de voir les émotions des enfants ainsi que celles des adultes!!  ...

Lire la suite

Embarquez avec Yann dans les Cyclades !

By on 30 juillet 2015 | 0 comments

Yann est un skipper professionnel qui a visité le monde avant de venir s’amarrer dans la mer Égée.     Mon parcours   Vous rêvez de la Grèce et de ses îles ! J’ai navigué de la France aux Antilles, de la mer de Chine en Croatie … Et pour moi, la zone de navigation la plus authentique demeure la mer Égée et les Cyclades. C’est le paradis de la voile. La Grèce est un pays fabuleux, vous y trouverez des paysages sauvages et minéraux. Nous serons presque les seuls sur l’eau et à l’escale nous aurons le plaisir de nous amarrer dans des petits ports de pêche, aux tavernes accueillantes. Ulysse a erré 10 ans pour rentrer chez lui à Ithaque, pour nous ce sera une semaine de navigation dans son sillage, pour visiter ses îles préservées, à la découverte de la culture et de l’hospitalité Grecque.   Diplômes et langues parlées     Embarquez avec Yann ! cliquez sur...

Lire la suite

Skipper en méditerranée : embarquez avec Franck !

By on 30 juillet 2015 | 0 comments

Au départ de Port-Vendres, au sud de Perpignan, embarquez  pour une découverte à la voile du Nord de la Costa Brava. Paysages particulièrement somptueux dont le célèbre peintre Salvador Dali s’est inspiré en s’installant sur Port Lligat.     Quelle est ta devise ? Une communication sincère. Comment es-tu devenu skipper ? Durant mon adolescence, j’ai été enthousiasmé par de nombreuses croisières à la voile. Dès mon adolescence, j’ai été enthousiasmé par la voile, suite à de nombreuses croisières. J’ai acquis un voilier assez jeune pour le loisir. Après une activité de professeur de judo et d’enseignant EPS, j’ai acquis un voilier assez jeune et j’ai fait le choix de concilier mon travail et ma passion de la voile à partir de 2003 !   Quel sont tes diplômes ? les langues que tu parles ?     Quel est ton esprit de navigation ? De la sécurité, de l’anticipation, de la convivialité, un grand respect et une contemplation de la nature.   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Les attentes des personnes sont parfois différentes, je m’efforce de les connaître et de répondre au mieux à leur demande. Les croisières pendant lesquelles l’équipage est impliqué pour l’organisation de la vie à bord se déroulent encore mieux !   Pour toi, qu’est-ce qu’une croisière réussie ? Quand l’équipage est ravi à la fin du séjour et qu’il repart avec quelque chose en plus et surtout l’envie de revenir.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Des navigations de nuit ou le ciel et la mer se confondent pour ne faire plus qu’un.   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Il n’y avait pas de fumeurs à bord et on avait oublié le briquet et les allumettes.   Quel est ton mouillage préféré ? Dans le périmètre dans lequel les croisières sont organisées : tous les petits mouillages du Nord de la réserve naturelle du Cap Creux.   Qu’est-ce que les gens disent de toi ? Disponibilité, gentillesse, compétence.   Embarquez avec Franck et longez les côtes catalanes ! cliquez sur...

Lire la suite

Rencontre avec Laurent, skipper Cap Horn

By on 29 juin 2015 | 0 comments

Laurent, skipper Cap Horn, est un explorateur ! Découvrez le profil de ce skipper capable de vous emmener aussi bien en Antarctique qu’à travers les glaciers du canal Beagle !   Quelle est ta devise ? Que vos rêves soient plus longs que vos nuits   Comment es-tu devenu skipper ? Je vais passer pour un vieux dinosaure mais j’ai commencé à naviguer en professionnel à une époque où le GPS n’existait pas. Le sextant et l’estime étaient notre quotidien. Mes parents naviguaient, donc pourrait-on dire, je suis tombé dedans quand j’étais bébé. J’ai passé mon premier diplôme de marine marchande (1986) après ma troisième transat. Trente ans plus tard, j’exerce toujours mon métier et ma passion.   Tes diplômes de marin, langues parlées, port d’attache   Quel est ton esprit de navigation ? Anticiper sur ce qui pourrait se passer et appliquer ma règle des trois R : Regarder Réfléchir Réagir Toujours dans cet ordre et jamais dans le désordre !   Comment gères tu la vie à bord ? Pas de briefing fastidieux, le jour de l’embarquement. J’observe l’équipage au fil des jours et corrige les choses qui ne sont pas en adéquation avec le bon déroulement de la navigation et le respect mutuel.   Pour toi qu’est-ce qu’une croisière réussie ? Quand tout le monde repart avec la banane jusqu’aux oreilles   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Le cap de Bonne Esperance, le Cap Horn et les canaux de Patagonie   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Un cyclone entre les Tonga et les Fidji   Quel est ton mouillage préféré ? Dans une nature vierge ou l’homme n’est pas encore venu   Ce que les gens disent de toi ? Je ne sais pas trop. En revanche, je sais qu’en règle générale mes équipiers reviennent volontiers, pour certains depuis plus de dix ans !   Vous souhaitez embarquer avec Laurent ? Cliquez sur l’image pour découvrir son offre...

Lire la suite

Croisière Bandol : embarquez avec Charly !

By on 27 mai 2015 | 0 comments

Découvrez le profil de Charly, skipper professionnel au départ de Bandol, qui vous embarque pour une croisière de rêve le temps d’une journée. Dé couvrez les calanques de la Ciotat et l’île des Embiez.   Quelle est ta devise ?  Liberté et Partage   Comment es-tu devenu skipper ? J’ai découvert la navigation à l’âge de 14 ans, et c’est tout de suite devenu une passion. A 16 ans j’ai mis les voiles avec une asso franco-bahamienne, puis à 20 ans je me suis acheté mon propre petit voilier pour y vivre et surtout voyager. Depuis que j’ai 24 ans je suis skipper professionnel et j’ai le plaisir de partager ma passion de la navigation avec les personnes qui montent à bord de mon voilier. Tes diplômes de marin, langues parlées, port d’attache     Quel est ton esprit de navigation ? Le plaisir avant tout.   Comment gères tu la vie à bord ? Je peux gérer les manoeuvres et la cuisine seul, mais je suis ravi si d’autres ont envie de participer.   Pour toi qu’est-ce qu’une croisière réussie ? Quand l’atmosphère est à la détente et à l’échange.   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Les dauphins de nuit, qu’on devine dans la bioluminescence du plancton…   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Un matin, au réveil, je n’avais plus de café… 😉   Quel est ton mouillage préféré ? En-vau, hors saison.   Ce que les gens disent de toi ? Libre, décalé, et sympa.   Vous voulez embarquer avec Charly ? Cliquez sur l’image...

Lire la suite

Juan, skipper pro et mono de surf à Fuerteventura

By on 7 avril 2015 | 0 comments

Rencontre avec Juan, skipper professionnel surfer à Fuerteventura, pour une croisière voile et surf aux Canaries. Fan de surf depuis gamin, Juan vous propose de suivre 3 jours de cours de surf gratuits à l’école de Fuerteventura, avant d’embarquer avec lui à bord de son voilier, et de profiter au mieux des plus jolis spots de voile et de surf de l’archipel ! Des infos sur les plages de surf par ici ! Juan parle couramment l’espagnol, bien l’anglais, mais pas le français. Naviguer avec lui est donc aussi une belle manière de progresser en langue 🙂   Ta devise ? « Il y a 2 types de gens dans la vie : ceux qui profitent de la vie, et les autres … Je fais partie du 1er groupe ! (rires) » Comment es-tu devenu skipper professionnel ? Mon grand-père était pêcheur à Catillo à Fuerteventura. Je le suivais régulièrement lors de ses sorties en mer, ce qui m’a amené à commencer la voile à l’âge de 7 ans. Une révélation. J’ai immédiatement découvert ce que serait ma vie. J’ai pris des cours, j’ai progressé, et tout simplement j’ai appris à lire la mer et sentir le vent. Le surf est arrivé quelques années plus tard ; à l’adolescence, avec mes amis, nos week-end se passaient sur nos planches de surf, c’était fun ! J’ai continué en parallèle à suivre des études d’ingénieur. J’ai commencé à travailler en tant qu’ingénieur, mais avec la crise, c’est devenu de plus en plus difficile. C’est alors que j’ai décidé de devenir skipper professionnel. Je suis donc entré dans une école de voile à temps plein, et j’ ai reçu le titre de skipper professionnel il y a 3 ans. Et un jour, en Corallero, j’ai eu un coup de foudre pour un voilier, avec la taille et le style qui convenait pour des sorties en mer alliant plaisir et sport. En l’espace d’une heure, il était acheté! (rires) Et maintenant, c’est mon outil de travail, c’est mon compagnon de jeu et c’est souvent mon logement ! Diplômes, port d’attache, langues     Ton état d’esprit en navigation ? Convivial, festif et sportif ! J’aime partager, j’aime rire et le plus souvent possible ! la vie...

Lire la suite

Rencontrez Hervé, skipper la Rochelle

By on 19 mars 2015 | 0 comments

D’abord moniteur de voile, Hervé a fait de la voile son métier en passant le diplôme de la marine marchande. Véritablement dédié à ses passagers, vous pouvez compter sur lui et son catamaran pour vous faire découvrir les îles de l’Atlantique au départ de la Rochelle. Plus d’infos sur la région par ici.   Comment es-tu devenu skipper  ? Après la découverte d’une véritable passion j’ai passé mon monitorat à l’école des Glénans puis j’ai travaillé sur les bateaux avant de devenir skipper marine marchande il y a 20 ans…   Tes diplômes de marins ? Port d’attache ? Les langues que tu parles? Et Polonais (mais très tard dans la soirée ! 😉 )   Comment gères-tu l’organisation de la vie à bord ? Par un altruisme communicatif …   Pour toi, qu’est-ce une croisière réussie ? Une croisière qui donne envie de recommencer   Quel est ton meilleur souvenir de croisière ? Une baleine joueuse au beau milieu de l’atlantique…   Quel est ton pire souvenir de croisière ? Un soir, un beau mouillage, un équipage sympa, de la bonne musique, du rhum, du sirop de canne… ET J’AI OUBLIÉ LE CITRON VERT…!   Quel est ton mouillage préféré ? L’anse du Chateau à l’ile d’Yeu   Ce que les gens disent de toi ? Que je suis un compagnon de voyage (très) sympathique   Embarquez avec lui ! Retrouvez ici les croisières proposées par Hervé skipper La Rochelle (cliquez sur l’image)...

Lire la suite
Page 1 sur 41234
Chargement...