Croisières en voilier, Skippair vous fait prendre le large en toute confiance avec des skippers pros !

Les îles du Morbihan en voilier vues par… Jean, skipper pro

By on 3 juin 2016 | 0 comments

Il flotte un parfum d’aventure, lorsque l’on se lance à l’assaut des îles du Morbihan en voilier. Elles paraissent en effet tellement proches du continent et en même temps, déjà, elles en semblent si loin, derrière les flots de l’océan. Que l’on ne s’y méprenne pas en effet : aisément accessibles du littoral français, Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic sont d’abord filles de l’Atlantique. Elles en ont le charme discret et le caractère vivifiant. Façonnées par l’eau et le vent, ces quatre terres bretonnes ont aussi chacune leur identité. De Houat la douce à Hoëdic la sauvage, de Groix la mystérieuse à Belle-Ile… la belle, vous trouverez assurément votre bonheur. Reste une question en suspens, la seule qui vaille : laquelle de ces îles du Morbihan allez-vous visiter en premier ?

Jean, skipper professionnel en Bretagne et en Irlande

Jean a bien une idée sur le sujet. Notre skipper professionnel a l’habitude de sillonner la Bretagne en voilier. Les îles du Morbihan font d’ailleurs partie de ses destinations favorites. A tel point d’ailleurs qu’il rêverait de s’y installer et d’y vivre à l’année. Pour le moment, il se contente de les visiter au gré de ses croisières et c’est déjà beaucoup de plaisir ! Pour Jean, la navigation en mer est en effet un « bonheur permanent » et une cure de liberté. Et comme il aime partager sa passion avec ses passagers, il a bien voulu transmettre ses coups de cœur à nos lecteurs. Car il a beau aimé parcourir toutes les îles du Morbihan en voilier, Jean a aussi ses chouchous…

 

Les îles du Morbihan en voilier selon Jean :
Des trésors de mer aux paysages prenants et à la beauté naturelle préservée

 

Skippair : A quoi bon visiter les îles du Morbihan en voilier, quand il est possible de s’y rendre en navette ?

Jean : Ca n’a rien à voir ! Evidemment, la navette sera plus rapide. Mais le charme de la voile est incomparable. Aller dans ces îles bretonnes en voilier, c’est l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. Le trajet n’a rien à voir en termes d’agrément. Il est nettement plus intéressant au niveau plaisir ! J’ai un collègue qui habite entre Groix et Lorient. Il fait souvent la traversée avec son propre bateau et comme tous les îliens du coin, il appelle la navette « la malle »… C’est un peu péjoratif, mais assez éloquent. Et puis il faut tenir compte de la dimension de développement durable. La navette est très polluante. A l’inverse d’une croisière en voilier. Pour ma part, j’ai d’ailleurs choisi d’inscrire mon activité dans une démarche d’éco-tourisme, plus respectueuse encore de l’environnement.

Qu’est-ce qui rend ces îles si différentes à tes yeux ?

Les Bretons le savent trop bien, et tous ceux qui viennent le reconnaissent et le disent aussi : ces îles du Morbihan sont des trésors de mer, des joyaux ! Déjà, la côte en elle-même est magnifique. Mais en plus, ces îles accumulent les atouts. Elles sont plutôt petites. Elles ne sont pas situées trop loin du littoral. Elles sont donc faciles d’accès, mais quand même en pleine mer, ce qui rend la navigation intéressante. Elles comptent aussi plusieurs sites archéologiques. On en trouve à Belle-Ile-en-Mer et Groix, notamment. Enfin, elles sont d’une beauté frappante et restent assez sauvages. La plupart ont été en partie cultivées par l’homme, mais elles le sont nettement moins aujourd’hui. Elles sont donc vraiment préservées. Elles sont restées dans leur beauté naturelle en quelque sorte. Et puis, l’identité îlienne est complètement différente d’un territoire à l’autre.

Le village de Locmaria, sur l'île de Groix - Skippair

Le village de Locmaria, sur l’île de Groix – Skippair

Justement, laquelle de ces îles du Morbihan préfères-tu ?

Difficile à dire, vraiment difficile… (réfléchit :) J’ai le droit à plusieurs réponses ?! En fait, j’aurais deux îles favorites dans cette zone :

  • Hoëdic tout d’abord. Elle ressemble à l’île de Sein, qui se trouve tout à l’ouest, face à la pointe du Raz. Le climat est plus serein à Hoëdic, mais l’île est tout aussi désertique, voire même encore plus.
  • Ensuite, il y a Groix. Elle, elle se rapproche plutôt de Belle-Ile, mais en plus petit. Groix est divisée en deux. Il existe toute une partie plutôt civilisée, avec le bourg – à mes yeux, ce n’est pas la plus intéressante. Je préfère en effet le reste du territoire, là encore parce qu’il est plus sauvage et naturel. J’aime bien jeter l’ancre à Port Saint-Nicolas, par exemple.

 

Des îles photogéniques

Quand on parle de faire une croisière dans les îles du Morbihan en voilier, on pense souvent aller à Belle-Ile-en-Mer. Et pourtant, elle ne figure pas dans ta sélection…

Attention, Belle-Ile est loin d’être inintéressante. Mais je lui préfère Groix, qui est beaucoup plus accessible. En partant de Lorient, on l’atteint en deux heures de voilier. Pour Belle-Ile, il faut compter deux jours au minimum : un pour l’aller, un pour le retour et même encore un troisième pour visiter. Après, si tu veux faire un golf, Belle-Ile est tout indiquée, puisqu’elle compte un quatorze tours sur la commune de Sauzon ! Il y a aussi plus d’attractions culturelles à y voir, avec notamment un musée dans la citadelle Vauban. On peut aussi louer des voitures électriques ou des vélos pour se balader. Mais si le tour de l’île est faisable dans la journée à Groix, ce n’est pas le cas à Belle-Ile, beaucoup plus grande. En fait, les deux se ressemblent, mais elles diffèrent surtout par la taille.

Ambiance verdoyante à la pointe des Poulains à Belle-Ile-en-Mer - Skippair

La pointe des Poulains, à Belle-Ile-en-Mer – Skippair

Et dans cette même zone de l’Atlantique, est-il facile de trouver des mouillages agréables ?

Tout dépend de la météo et du vent. En gros, chacune des îles compte deux côtes, le long desquels tu peux mouiller. La face sud de Groix et Belle-Ile-en-Mer est sauvage. Il est donc possible de jeter l’ancre au milieu des criques, dans des falaises moins faciles d’accès que de l’autre côté. Là, les mouillages sont près de petits ports. A Belle-Ile, j’aime bien Sauzon, par exemple. Je ne peux pas rentrer dans le port d’échouage avec mon bateau, alors je mouille devant. L’endroit est assez chouette. Enfin, à Hoëdic, tu as des petites anses, où tu peux également t’arrêter. Mais c’est quand même un peu le désert !

Envie de voir la Bretagne par la mer ? Consultez nos offres de croisière ou contactez-nous !
J’embarque pour la Bretagne !

Toi, en tant que skipper professionnel, qu’est-ce qui t’attire dans cette région ?

Je suis Breton. C’est donc d’abord l’appel des racines ! La navigation est aussi particulièrement intéressante au large du Morbihan. La zone est ventée, le littoral est beau, tu trouves des îles et des cailloux un peu partout. C’est un paysage et des conditions que j’apprécie beaucoup.

Dans une autre vie, tu as travaillé dans l’audiovisuel et la photographie. Ces îles du Morbihan constituent-elles un bon sujet artistique ?

Carrément ! Et je ne suis pas le seul à le dire. Tous mes passagers me le confirment à chaque croisière. Quand on longe les côtes, ils sont scotchés. Ces paysages du sud-Bretagne sont prenants, avec leurs cailloux, leurs falaises, leurs contours déchiquetés. Et quand je navigue dans les îles du Morbihan en voilier, une belle lumière baigne souvent cette région. C’est vraiment magnifique.

Portz Ler, un mouillage agréable à l'extrémité ouest de l'île d'Houat, au large du Morbihan - Skippair

Portz Ler, un mouillage agréable à l’extrémité ouest de l’île d’Houat – Skippair

Tu nous as parlé des îles de Groix et de Hoëdic, de Belle-Ile-en-Mer, et même de Sein… mais rien sur Houat. Pourquoi ?

Je vais assez peu sur l’île d’Houat. Elle est très touristique. Tous les mouillages sont vraiment blindés. En revanche, on peut y aller pour voir une chose très particulière : une plage convexe, à la pointe d’En Tal. Elle avance sur la mer. Celle des Grands Sables, à Groix, est pareille. Ces deux plages sont parmi les seules d’Europe à avoir cette configuration spéciale. Il s’agit d’une curiosité géologique.

Et puis, tu l’auras compris aussi, quand je parcours ces îles du Morbihan en voilier, je suis surtout attiré par leur côté sauvage. J’aime ce caractère rustique et rude que l’on retrouve aussi bien au niveau de la végétation et du paysage que chez les habitants de ces bouts de terre disséminés dans l’océan.

 

A propos des îles du Morbihan et de Jean

On part où ? Dans les îles du Morbihan, et plus précisément à Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic. Les quatre sont situées dans l’Atlantique, au large du département du Morbihan. Groix fait face à Lorient, les trois autres sont plus proches de Quiberon et Vannes. Elles sont toutes habitées de manière permanente et appartiennent à ce titre à l’association des îles du Ponant.

Avec qui ? Jean est skipper professionnel. Passé par la photographie et le cinéma, créateur d’une société de production audiovisuelle, il a changé de vie pour se consacrer entièrement à sa passion – la voile ! Jean aime profondément la mer et il partagera bien volontiers son plaisir de la navigation avec vous. Skippair vous propose d’embarquer avec Jean sur deux croisières en voilier, à la découverte de la Bretagne :

  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Jean à Belle-Ile-en-Mer
  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Jean à Ouessant

Ces offres sont également disponibles en bateau privatisé. Pour toutes vos demandes de croisière dans les îles du Morbihan, en voilier ou catamaran, n’hésitez pas à contacter Skippair !

Conseils pratiques pour partir en Bretagne

Un commentaire ? Une question ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement...